Le cercle des photographes dispersés

Francis23 décembre 2008.

Il y a plus de trente ans déjà, en juin 1978, que nous nous sommes séparés à la fin de nos études de photos aux Gobelins. Malheureusement je n’ai plus de coordonnées à jour mais je crois avoir réussi à établir de tête la liste de nous tous (pardon pour les fautes ou les oublis… merci de me corriger !)

Pascal Argence, Jean-Louis Bellurget, Caroline Champeix, Thierry Chappet, François Chavanon, Thierry Descoster, Philippe Germanaz, Françoise Gitzhoffer, Jean-Baptiste Lardenois, Françoise Lemercier, Francis Manguy, Marie-Christine Merra, Pierre Pelletier, Alain Pettmann, Philippe Plésel, Bruno Plouidy, Bernard Rondeau,  Sylvie Truding… + les profs…

Correctif : ça y est, j’ai retrouvé la trace de Philippe, Bernard, Jean-Louis et peut-être Bruno… tous encore photographes ! Bravo à eux. Moi j’ai vite arrêté… mais à 50 ans je m’y remets !

Dominique Soinnard je t’ai bien retrouvé grâce à ce site et puis… on venait tout juste de reprendre nos conversations et puis… tu nous as quittés le 21 novembre 2010, va en paix !

Mise à jour du 30 décembre 2011 : j’ai maintenant plus de 53 ans, j’ai changé de lunettes, j’attends le Fuji X10 que j’ai commandé à Noël, et surtout… j’ai eu aussi des nouvelles de Marie-Christine, de Françoise G, de Plouplou, de François, de Jean-Ba, de Alain, de Thierry… à suivre, je ne sais pas si l’on réussira à se revoir tous un jour !

Francis Manguy

 

15 Replies to “Le cercle des photographes dispersés”

  1. hello!!

    Alors camarade, un peu nostalgique?

    C’est vrai que tout cela laisse des traces. et ca fait déjà 30 ans. je ne vois guère de monde, parfois BR, JLB, Bruno Plouidy je crois qu’il fait très fort, il restaure les vieux clichés. à l’heure du numérique c’est génial!

    Voilà juste un petit coucou, je ne t’oublie pas.

  2. Salut Philippe !

    Tu n’as pas mis longtemps à trouver ce site ! Je ne suis pas nostalgique mais j’aimerai que chacun puisse partager avec les autres ce qu’il devient, s’il pratique toujours la photo… que les uns ou les autres publient ici leurs clichés, leurs parcours… Trente ans après je vais peut-être m’y remettre… à la photo !

  3. voila une super initiative.moi contrairement a philippe j ‘ai mis du temps a le trouver. brigitte et moi sommes en normandie depuis quelques années où nous faisons de l’ illustration et de l évènemtiel.j ai eu l’année dernière des nouvelles de philippe germanaz et il y a 2 ou 3 ans d’ olivier mauffray en passant aux portes ouvertes de l’ école (il y donne des cours), les chanceux.Ces séries sur New York, ponts de Paris ou encore ces natures mortes sir le thème du temps sont très intéressantes.Le dernier site de Philippe est bon lui aussi. Je pense souvent à vous tous, ce serait vraiment sympa de se retrouver un soir à Paris.Amicalement Pascal

  4. bonjour
    la magie de google a encore marché
    j’ai trouvé ta page en cherchant un lien vers mon nom !!! j’ai complètement occulté notre date de fin d’études … 30 ans c’est très loin
    tu as trouvé le lien vers mon site (pas fini ce jour) c’est donc que je suis toujours photographe …
    je suis souvent en contact (aujourd’hui d’ailleurs) avec bernard rondeau, comme toi je crois
    quant à tous les autres… mystère
    étrange finalement que cette classe ait pu exploser à ce point. attendons d’autres signes,peut être en 2009. bonne fin d’année. jean louis.

  5. Coucou,
    bravo pour ce site. Un salut amical à tous ceux qui se sont manifestés. Je suis toujours photographe, plus que jamais. Je suis marié à une jeune photographe sortie des Gobelins en 2002 et nous avons deux petites filles de 5 et 1 an, et mon fils Jules qui a maintenant 18 ans Après quelques trop longues années de studio, j’ai repris mon travail de reportage. Cela me convient mieux. Je vois quelques fois Olivier Mauffray. J’ai souvent Jean Louis au téléphone. Françoise Gitzhoffer était, il y a encore 3 ans, iconographe dans une revue automobile. Elle habitait ma rue dans le 14eme, mais j’ai déménagé et je ne la vois plus. J’ai revu Sylvie Truding il y a une dizaine d’années, je crois me rappeler qu’elle vivait près d’Arpajon. J’avais revu pas mal de copains aux quarante ans de l’école en 2003, malheureusement, j’étais le seul de notre promotion. Rolland Blouin a pris sa retraite l’an dernier. Dhumez quelques années plus tôt. J’avais eu aussi Derrien au téléphone, mais il avait décliné notre invitation pour l’anniversaire de l’école.
    Voilà les quelques nouvelles que j’ai glané ces dernières années.
    Essayons de se voir en mai 2009, dans le Lubéron de Francis C’est beau et propice aux retrouvailles.
    Amitiés
    Bernard

  6. coucou !
    merci pour cette surprise de navigation web : retrouver tout ces prénoms et les images qui me viennent en mémoire … les 2 françoise , JB , philippe , bruno , sylvie en canoé , le labo , et tout se boulcule dans ma tète … caro , crossman !! jean louis en mime marceau
    bref il faut organiser quelque chose pour nous réunir tous !

    amitiés à tous

    François

  7. Coucou moi aussi!!…Bon, j’ai loupé le coche, apparemment, d’une rencontre qui aurait ou a étée fort sympathique je suppose!!!
    Pour ma part, je suis presque encore dans la photo, puisque depuis 23 ans je travaille chez PHOTO SERVICE, et par les temps qui courent…. je vends plus de téléphonne que je ne développe de photo… cherchez l’erreur!!! En fait dans differentes activités photographiques, j’ai toujours été au service de l’amateur, voir l’amateur averti dans les grands moments…
    Je me régale dans la réalisation de livres photos, je dirais que je vends » du sentiment ».
    Côté famille, je suis mariée depuis 20 ans, maman de 3 garçons(18-15 et 13 ans), et nous vivons à Arpajon 91. Je me suis essenciellement consacrée à ma petite famille toutes ces années , et c’est une belle aventure!!
    Il y a 2 ans, dans le cadre d’un forum des metiers et d’une rencontre élèves et professionnels,dans la lycée de mon fils ainé,j’ai présenté le métier de photographe . Il me manquait bien des témoignages sur tous les visages de cette profession et j’aurais aimé pouvoir vous contacter mais comment? Dommage!
    Bravo pour l’idée de la création de ce site, pouvoir au moins reprendre contact,si longtemps après… c’est sympa… !
    Amicalement
    sylvie

  8. Salut !

    Quelle surprise, après plus de 30 ans… les souvenirs s’estompent.

    Pour ma part, je suis depuis 78 à l’Institut Géographique National, d’abord comme photographe au service communication, et depuis 5 ans dans la symbolisation et numérisation de données cartographiques.

    Je ne me souviens pas de tous les anciens élèves et des noms, et je n’ai pas beaucoup de souvenirs de cette époque.

    L’idée de nous réunir est sympathique, et je te souhaite d’y arriver.

    Amicalement

    Thierry CHAPPET

  9. Bonjour à tous,

    Je suis contente de pouvoir revoir vos têtes, lorsque je repense à ces 3 ans, nous étions vraiment des gamins, moi comprise.
    En effet j’ai revu par hasard Bernard, par hasard Jean Ba et Philippe m’a retrouvée mais nous ne sommes plus en contact, dommage et c’est de ma faute en plus! et toi Francis, je t’ai découvert lorsque Dumez nous a obligé à nous photographier l’un, l’autre; tu te souviens ? et oui tu n’étais pas dans ma bande!!!
    mais par un pur hasard toujours lui, nous nous sommes revus sur un aire d’autoroute, j’allais plonger et toi …
    Bref, nous n’allons pas ressasser, pas encore quand même!
    Je suis partante pour fêter nos retrouvailles à Paris ou ailleurs
    Bonne journée
    A très bientôt
    Françoise Gitzhoffer

  10. Quelle surprise ! Ah! Francis que sont devenus tes cheveux aux épaules ?
    Je fus la deuxième à quitter l’école avant la fin de nos études mais je me souviens de chacun.
    je suis aujourd’hui cadre à France Telecom et je vis avec ma fille de 22 ans sur Vincennes.
    C’est avec plaisir que je vous reverrai tous et je suis ravie que vous sembliez tous aller bien.

  11. Coucou à toutes et à tous.

    Belle initiative Francis. C’est grâce à mon amie qui est tombée dessus par hasard que j’ai découvert ton site.
    Il me semble que nous nous étions croisés chez DUPON et que nous habitions la même rue du XVième arrondissement dans la grande ville où coule la Seine. Déjà les cheveux avaient rétrécis. Moi c’est pareil mais c’est naturel, je me rase la tête !
    Ça fait resurgir pleins de souvenirs. Les trois qui me reviennent dans le désordre c’est : le stage d’intégration, très à la mode en ces temps, les yeux de Bernard quand il nous contait son voyage en Scandinavie et une image de je ne sais plus son nom, qui partit en Mauritanie avait photographié un gamin en haut d’une dune portant un sac estampillé FNAC.

    Professionnellement ça a été à la fois trop facile et trop rapide. Après les trois ans je suis parti comme un voleur trois mois en vacances. Et puis de retour, sans le sou, j’ai fait coursier trois jours et j’ai rencontré DUPON. Trois semaines après j’étais parachuté responsable d’un service important, un peu comme un oeil neuf pour un filtrage nouveau. J’avais 21 ans et je ne comprenais pas tout. C’était trop merveilleux, comme une revanche sur les doutes de mon entourage quant à la possibilité de vivre sereinement de la photographie.
    Ce n’était pas une entreprise mais un concept. Tout était possible dés lors que l’on avait la « niac », que l’on ne comptait pas ses heures et en revanche on vivait un truc formidable. Une vraie bande de copains, de l’homme de ménage jusqu’au patron et puis quelques femmes aussi, la patronne et sa comptable ! Et puis, il y a environ dix ans, le laboratoire fut racheté par un individu bourré de certitudes autant que dénué de rêves sauf celui de l’argent. Il balayait un rêve que nous avions transformé en réalité. J’ai préféré partir non sans lui poser quelques problèmes. Depuis je bricole en tant que graphiste indépendant avec parfois des hauts et plus souvent des bas !

    J’avais décidé de faire de la photographie très jeune, bien avant l’école, par passion, et je pense qu’il en est toujours de même. Mais j’ai de plus en plus de mal avec le monde qui s’y rattache. Et puis j’ai d’autres passions maintenant plus tenaces. Notamment la randonnée, découverte à trente ans qui m’a amenée à écrire un embryon de livre sur le sujet ( http://marchesetreves.over-blog.com/article-16085487.html pour ceux que ça intéresse) mais il faudrait que je réécrive tout tant je ne suis plus en accord avec ce que j’y développe, et à co-administrer un site de … randonnée.
    Il y a un projet qui me tient à cœur, c’est une traversée de la France à pied depuis la mer du Nord jusqu’à l’Atlantique via la Méditerranée. Et puis aussi, m’installer dans une région comme par exemple les Cévennes pour tenter d’y créer une activité en rapport avec tout ça.

    Il est clair que la photographie n’est plus ma préoccupation principale. Parfois il m’arrive d’en faire lors de mes périples à pieds mais moins pour la beauté des lieux que pour en traduire l’ambiance ou mon état d’âme. Bientôt je vais pouvoir me régaler en enregistrant le bruit du silence de la nature. Ça doit valoir toutes les photos du monde et en plus ça ne dit jamais de sottises !

    C’est marrant, en écrivant ces quelques lignes, c’est un peu comme si nous avions discuté cet après-midi et pourtant plus de trente ans nous séparent.

    Bises à toutes et à tous. Enfin à toutes surtout !

    Dominique

  12. Comme le disait Dominique : Bises à toutes et salut à tous!
    Je vous donne quelques nouvelles personnelles : je suis toujours et encore dans la photo. Sorti de l’école, j’ai fais mon service militaire puis monté ma boîte : Société de Photographie Industrielle et Publicitaire (SPIP). Prise de vue et labo pro intégré. Passionné de mécanique, je me suis vite mis à démonter des appareils (ça, je savais le faire depuis longtemps), mais surtout à les réparer et les remonter! Bref, la SPIP, devenue Services et Produits pour l’Industrie Photographique s’est peu à peu transformée en atelier de réparation et magasin d’achat et vente de matériel d’occasion. J’ai ainsi pu revoir Dumez et même Derien lors de foires photo à Bièvres. Voilà! Si vous voulez, vous pourrez voir ça sur le site spipphoto.com
    Côté personnel, un chapitre de vingt ans de vie à deux, un divorce, des enfants ‘indirects’ et une nouvelle compagne. Au plaisir de vous lire ou de vous entendre à défaut de vous revoir. Alain

  13. salut a tous

    Je suis toujours dans la photo chez Picto a la bastille.
    Content de retrouver la trace de cette bande de joyeux drilles d’une autre époque., mais aussi anéanti par la disparition de Dominique.

    la roue tourne pour tout le monde, c’est la vie.
    Une petite rencontre d’anciens me ferait quand même plaisir qu’on se le dise.
    a bientôt j’espère. Thierry

  14. Salut Dom, avec du retard, j’ai eu plaisir à lire ce concentré de toi, domage je n’en ai pas eu vent, avant, cela m’aurait fait plaisir de partager avec toi quelques idées communes…Tu restes quand même dans mon souvenir une espèce de gaillard que j’ai eu plaisir à cotoyer un temps, le temps de notre folle jeunesse pleine de rêves…mais heureusement je les gardés, avec un peu de retouches !!! A toi, Ciao l’ami !
    Véronique du 68

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s